Projets

Définition des trajectoires de soins pour les personnes ayant déclaré un trouble de l’humeur

Les troubles de l’humeur figurent parmi les maladies les plus courantes au Canada.  La dépression, les troubles bipolaires et la dysthymie sont les principales formes de troubles de l’humeur et ont une incidence majeure sur la qualité de vie des gens et leur travail.

Les troubles de l’humeur figurent parmi les maladies les plus courantes au Canada.  La dépression, les troubles bipolaires et la dysthymie sont les principales formes de troubles de l’humeur et ont une incidence majeure sur la qualité de vie des gens et leur travail.

Nos expertes et experts en économie de la santé ont évalué les coûts des différentes trajectoires des personnes atteintes d’un trouble de l’humeur selon les méthodes utilisées. Pour ce faire, ils ont réalisé une analyse des données de la cohorte TorSaDe permettant d’évaluer les trajectoires de soins typiques selon trois méthodes : analyse de séquences (AS), analyse de classes latentes(ACL) et l’analyse de profils latents (APL).

Auteur(e)s

  • Matea Belan, Ph.D.
  • Stéphanie Fontaine, M.Sc., patiente-partenaire
  • Christian Kouakou, Ph.D.
  • Maude Laberge, Ph.D.
  • Thomas Poder, Ph.D.

Analyse de classes latentes


L’analyse de classes latentes est une technique d’analyse statistique qui consiste en une segmentation de l’échantillon observé à partir des données discrètes recueillies. Le but de la méthode est de mettre en évidence des classes ou sous-groupes essentiellement homogènes.


Analyse de profils latents


L’analyse de profils latents est une technique d’analyse statistique qui consiste en une segmentation de l’échantillon observé à partir des données continues recueillies. Le but de la méthode est de mettre en évidence des classes ou sous-groupes essentiellement homogènes. La différence fondamentale entre ces deux méthodes repose sur la nature discrète ou continue des données.


Analyse de séquences


L’analyse de séquences est une technique d’analyse statistique qui permet de décrire les trajectoires des individus à travers une suite ou succession d’états ou séquences au fil du temps. Le but de la méthode est de mettre en évidence et regrouper les individus ayant des états essentiellement similaires.


Troubles de l’humeur


Les troubles de l’humeur sont des troubles mentaux essentiellement caractérisés par une perturbation de l’humeur. Les personnes souffrant de troubles de l’humeur peuvent connaitre des périodes relativement longues et intenses d’émotions négatives. Ces troubles incluent la dépression, le trouble bipolaire, la manie ou la dysthymie.


Trajectoire de soins


La trajectoire de soins est la série de soins de santé que peuvent recevoir des personnes souffrant d’une condition médicale quelconque dans une période définie.

Depuis quelques années, l’évaluation des trajectoires de soins (TS) pour les maladies chroniques gagne en importance. Le concept de « trajectoire de soins » représente la séquence individuelle de l’utilisation des soins de santé sur une période de temps définie1. L’évaluation des TS permet d’identifier celles qui sont les plus efficientes, c’est-à-dire celles qui minimisent l’utilisation potentiellement inappropriée des services et des soins de santé, tout en maximisant les résultats sur la santé des individus. Ceci relève d’une grande importance pour les décideurs dans la conception et la réorganisation des soins de santé et des systèmes de santé, mais également pour les patients dans l’amélioration de leur expérience au sein du système de santé.


La santé mentale et l’amélioration des soins et services rendus à la population souffrant de maladies mentales, est un enjeu sociétal de plus en plus important et souvent négligé2. Pourtant, sa prévalence est alarmante partout à travers le monde3. Au Canada, plus spécifiquement, selon l’Association canadienne pour la santé mentale, dans une année donnée, une personne sur cinq présente une problématique de santé mentale et dès l’âge de 40 ans, près de 50 % des Canadiens auront eu ou auront une maladie mentale4. Les coûts totaux directs des maladies mentales, incluant les coûts relatifs aux soins médicaux et soins hospitaliers, aux médicaments et aux services communautaires et sociaux, étaient estimés au Canada à 42,3 milliards de dollars en 20115.


Parmi les maladies mentales, les troubles de l’humeur (TH) représentent une catégorie de maladies caractérisées par des perturbations émotives pouvant se manifester par des sentiments envahissants et durables de dépression, de manie, ou des deux. Deux maladies principales composent les TH, soit la dépression majeure, qui affecte environ 5,4 % de la population canadienne, et le trouble bipolaire qui touche près de 1 % de la population.


L’optimisation des soins de santé pour les problématiques de santé mentale est devenue un enjeu prioritaire, non seulement pour les gouvernements provinciaux et fédéral au Canada, mais également au niveau international6. En ce sens, l’évaluation de TS typiques des personnes atteintes de maladies mentales représente une première étape en ce sens. Elle permet d’observer les contacts des usagers avec le système de santé et leur utilisation des services de soins. Pour ce faire, nous avons mis en place cette étude de cohorte dont l’objectif est de décrire et d’identifier les TS typiques des personnes atteintes de TH, dans une population québécoise représentative.

Dans le cadre de la transition vers la phase 2 de l’Unité de soutien au système de santé apprenant (SSA) du Québec, deux projets en lien avec les TH ont été proposés. L’objectif de ces projets est de définir les principales TS des personnes souffrant de TH et de déterminer les coûts de ces trajectoires. L’évaluation et l’analyse des trajectoires dans le domaine de la santé est relativement récent et a été rendu possible particulièrement avec le développement de technologies informatiques puissantes, permettant des calculs complexes. De ce fait, encore peu de techniques méthodologiques et statistiques existent pour faire l’analyse des TS et déceler les TS typiques. À notre connaissance, deux groupes de méthodes ont particulièrement été utilisées dans le domaine : l’analyse de séquences (AS) et l’analyse latente (AL) (c.-à-d. analyse de classes latentes et analyse de profils latents (ACL et APL)). Notre étude a pour but d’appliquer ces techniques pour l’identification des TS typiques pour les personnes vivant avec un TH et de comparer les résultats issus de ces méthodes entre eux.


Les données utilisées proviennent de la cohorte TorSaDE (Trajectoires Santé – Données Enrichies). Cette cohorte a été constituée en faisant un jumelage entre les données du Québec provenant des Enquêtes sur la santé dans les collectivités canadiennes (ESCC) et les données administratives de la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ), sur une période de 20 ans (1996 à 2016). Les données relatives à l’utilisation des services en santé disponibles concernent seulement les hospitalisations, les consultations en chirurgie d’un jour, à l’urgence, et avec les médecins omnipraticiens et spécialistes, ainsi que les prescriptions de médicaments couvertes par la RAMQ. De ce fait, les informations relatives à la consultation d’autres professionnels de la santé, tels que psychologue ou travailleur social, ou auprès des services communautaires ne sont pas disponibles. La définition des TS demeure tout de même utile en l’absence de ces sources de soins, puisqu’elle permet de voir le fardeau de la condition sur le système public de soins et services de santé. De telles informations peuvent être utiles aux décideurs pour la réorganisation et l’optimisation des soins et services.


Ce rapport présente un aperçu des différents aspects conceptuels, méthodologiques et analytiques du projet sur la définition des TS des personnes ayant déclaré être atteintes de TH dans l’ESCC.